Bienvenue, curieux voyageur

Avant que vous ne commenciez à rentrer dans les arcanes de mes neurones et sauf si vous êtes blindés de verre sécurit, je pense qu'il serait souhaitable de faire un petit détour préalable par le traité établissant la constitution de ce Blog. Pour ce faire, veuillez cliquer là, oui là!

31 janv. 2008

305.SICKO: Trop ou pas assez?

J’ai regardé Sicko de Michael Moore (2007), (vous pouvez télécharger le Torrent du film sous titré français ici) et son documentaire comportait tout ce que je m’attendais à y trouver. Il y a peu de temps, une connaissance m’avait dit qu’elle avait vu ce film et qu’elle en avait bouilli de frustration. Elle me dit que ce film l’avait remplie de honte d’avoir Sarko pour président, et que son seul espoir était que si chacun d’entre nous regardait ce film, ça engendrerait peut-être une étincelle révolutionnaire longtemps étouffée dans l'hexagone.
Comme vous pouvez sans doute l’imaginer, quand je démarrai le film, je le fis empli d’excitation par les promesses de vérités controversées. J’admets que Moore a tendance à verser dans le sensationnel, et que son penchant pour le dramatique peut souvent nuire à l’importance du ou des sujets abordés, mais l’un dans l’autre, le film est superbe et mérite d’être vu.
Sicko compare et mets en contraste le système de santé US avec les systèmes de santé britaniques, canadiens, cubains et… français - pour combien de temps ? ; systèmes qui, pour l’instant, pourvoient à la couverture médicale de leurs citoyens, signifiant que tout un chacun dans ces différents pays reçoit des soins quel que soit le mal qui les atteint, que ce soit un rhume des foins, un accouchement ou une intervention chirurgicale de pointe. Sûr, les différents peuples de ces différents pays paient plus d’impôts, mais quand arrive la maladie fatidique et le besoin d’un coup de pouce financier pour y remédier, ils reçoivent cette aide.
En Amérique, et prochainement en France, ce qui compte aujourd’hui est ce qui a toujours prévalu : le fric. Les services de santé tendent de plus en plus à rejeter leurs obligations parce que le plus elles remboursent, le moins elles font de profits et le plus elles font de pertes. Le but de tout gouvernement libéral est de transformer les services médicaux en business, d’effacer le côté social de l’affaire. Au pire, avec les systèmes informatiques, les systèmes de santé vous enverront des inspecteurs dont le boulot consistera à éplucher vos antécédents médicaux, et dans quelques cas votre style de vie, afin de détecter des conditions préexistantes, ou des preuves qui pourront être utilisées pour vous refuser l’accès aux soins ou au traitement.
Pourtant, les services de santé ne sont que le sommet de l’iceberg . Les grands groupes pharmaceutiques ont un complet contrôle sur le coût de leurs produits, et ils utilisent ce pouvoir pour voler la société. Des retraités qui ont travaillé toute leur vie devront un jour vendre leurs maisons, et dans certains cas se mettre en faillite à cause de l’augmentation des coûts associés pour honorer les multiples ordonnances prescrites par nos médecins. Dont la plupart sont souvent redondantes, et seulement prescrites dans le but de palier aux symptômes associés avec l’ingestion habituelle des autres médicaments préalablement prescrits, ce qui induit à son tour encore plus d’effets non désirés en ce qu’on peut considérer un cercle vicieux.
Pour mettre ça en termes tangibles, disons qu’aux States, une ordonnance pour une cartouche d’inhalateur contre l’asthme qui vaut environ 200 dollars ne vous coûtera que 6,65 dollars au Royaume Uni et que 5 cents à Cuba. Voyez où veut nous amener Sarko et sa bande.
Bien sûr, il faut, pour être clair, ajouter dans l’équation la nature de l’incitation offerte aux médecins mêmes. Aux States - comme voudrait le faire Sarko chez nous -, on encourage les médecins à refuser de traiter un certain pourcentage de leurs patients. Maintenant, n’allez pas croire que j’accuse ici la totalité des médecins US ou par anticipation, la totalité de ceux de chez nous, certains d’entre eux sont conscients que c’est ce qui se passe en coulisses, mais tout docteur travaillant pour son propre compte et en affaires directes avec les compagnies d’assurance sait pour sûr qu’il gagnera plus en soignant moins.
En contraste, dans notre système traditionnel, les incitations gouvernementales envers nos médecins étaient jusqu’à présent structurées de manière complètement différentes, l’emphase étant placée sur le bien-être général de leurs patients. Par exemple, plus grand sera le nombre de patients qu’un médecin aidera à arrêter de fumer ou à abaisser leurs taux de cholestérol…, le plus il fera de profits. Bon docteur, grosse clientèle. Si vous le demandez à un docteur propriétaire d’une baraque à 300 000 euros et d’une Mercedes classe C ce qu’il en pense, il vous dira que seul un confrère souhaitant déménager dans un palais d’un million d’euros avec 5 bagnoles de luxe dans son garage multiplex trouvera nécessaire ce que préconise Sarko pour la refonte de la couverture maladie universelle.
50 millions de personnes n’ont aucune couverture maladie aux Etats-Unis – 1/6ème de la population. 18000 d’entre eux meurent chaque année de maux qui auraient pu être soignés. Sur les 250 millions qui sont assurés, nombre d’entre eux se battent becs et ongles pour payer les coûts croissants des traitements et des médicaments. D’autres ne reçoivent jamais les traitements dont ils ont besoin, même s’ils sont assurés, parce que leurs compagnies d’assurance trouvent des failles dans leurs historiques médicaux. Les Etats-Unis sont la nation la plus prospère et la plus puissante de la planète, mais ils n’ont pas de couverture médicale universelle. Voici ce qu’est le libéralisme, voici le rêve Sarkoziste.


Dans un pays bien gouverné, on devrait avoir honte de la pauvreté. Dans un pays mal gouverné, on devrait avoir honte de la richesse.
Confucius

La grandeur d’une nation se mesure à la façon dont elle traite ses membres les plus faibles. Mahatma Gandhi

7 commentaires:

Mystigrise a dit…

d apres ton blog, c'est evident que tu ne sais rien sur les us ..et la france d ailleurs ....et tout ce que tu sais tu l'as apprit de MM

Pierre 1er a dit…

Je l'ai vu il y a pas longtemps. Je peux pas dire que je porte Moore dans mon coeur mais c'est quand meme un film a voir.
On peut trouver des milliards pour tuer des gens mais quedalle pour les maintenir en bonne santé.
Delà à faire du fric avec notre santé pour subvenir aux besoins de la guerre, il y a pas loin.
Et comme tu ou Michael le dit, medecine et pharmacie ne sont que les sommets de l'iceberg

Mauriceau1987 a dit…

merci pour ces references de films

la grande Julie a dit…

Hello frérot,
on ne voit que la pointe de l'iceberg, Big Brother nous trouve trop nombreux, en ce moment en Afrique, ils mangent des gateaux d'argile, et on te banane avec 5milliard d'euro de la SG, peuple, il est temps de te réveillet ou tu vas crever, quand on aura l'Angel digital si tu vois ou je veux en venir

magueule77@aol.com a dit…

J'en connai ils ont meme pas le temp d'etre malade tellement y bossent !.
si jtombe malade,jme frais soigner au noir, et si jsuis mourant jme kamikazerais a L'élysé!
il faut donc etre hoptimiste avant d'etre hospitalisé, apres cé pas nécéssaire! riez avant de grincer des dents !! :)

Anonyme a dit…

En haute mer ou en cale sèche?
La Muse se serait elle tirée ailleurs ;o)
Bien cordialement

Monitor de LCD a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Monitor de LCD, I hope you enjoy. The address is http://monitor-de-lcd.blogspot.com. A hug.