Bienvenue, curieux voyageur

Avant que vous ne commenciez à rentrer dans les arcanes de mes neurones et sauf si vous êtes blindés de verre sécurit, je pense qu'il serait souhaitable de faire un petit détour préalable par le traité établissant la constitution de ce Blog. Pour ce faire, veuillez cliquer là, oui là!

18 avr. 2005

44.Train d'idées...

Alors, d'où viennent nos idées? Ha, bonne question, non? D'après mes propres expériences, elles viennent de notre entourage. Les choses que l'on voit, celles qu'on entend et celles qui naissent simplement dans nos têtes au moment où on s'y attend le moins. Pour vous donner un exemple, je pourrais prendre mon roman ou les poèmes que j'écris. Mon roman, Le Pigeon de mer, prit naissance un matin d'automne à la vue d'un de ces volatiles prenant son envol du garde-fou de mon balcon: par association de terme, je pris celui-ci au second degré et décidai de construire ma trame autour de la victime d'une escroqurie magistrale. Train de pensées bizarre, trouvez pas? Par la suite, tandis que les graines de mon imagination commençaient lentement à germer, il me fallut situer l'endroit et créer les intrigants de cette histoire proche de l'abominable. L'Afrique et le monde maritime m'apparurent parfaits pour l'endroit, surtout parce que je les connais bien tous les deux et que ça m'évitait un tas de recherches, les intrigants en découlèrent naturellement car dans ce monde et ce continent là, ce n'est pas ça qui manque. En fait, je possédai le titre du bouquin bien avant sa rédaction alors que le foetus même de l'histoire n'avait pas encore été conçu. Puis, tandis que les idées ci-dessus commencaient à se déployer et s'imbriquer, le titre choisi au début me sembla parfait, véritable clé de voute de la construction à venir.

Aucun commentaire: