Bienvenue, curieux voyageur

Avant que vous ne commenciez à rentrer dans les arcanes de mes neurones et sauf si vous êtes blindés de verre sécurit, je pense qu'il serait souhaitable de faire un petit détour préalable par le traité établissant la constitution de ce Blog. Pour ce faire, veuillez cliquer là, oui là!

9 avr. 2005

36.Procés d'Angers: Des faits cachés!

Alors voilà, comme je suis conscient d'avoir dit plein de gros mots dans mes Blogs précédents et que je voudrais me faire pardonner, je vous ai écrit une petite pièce de théatre: Fabriquez les costumes et les décors et je vous promets un tabac quand vous la jouerez lors de la prochaîne kermesse de votre paroisse. Evidemment, coomme c'est pour me faire pardonner, je renonce à mes droits d'auteur et je la verse dès aujourd'hui dans le domaine public.

L'annonceur: Je voudrais profiter que le Pape est mort et que son remplaçant n'est pas encore au boulot pour vous rapporter ces enregistrements troublants:

ACTE I
Angers, 22 Mars 2002, 21heures, dans un hangar de banlieue:
Jean Marc: Putain, fait sombre ici!
L'intrigant: Ah bon! Vous trouvez?
Jean Marc: ...Euh, voici mon fils, Antoine, pouvez l'appeler Toinou si ça vous chante, c'est sa photo, 9 ans, très docile, 500 euros seulement.
L'intrigant: Eh bien dîtes donc, c'est pas donné!

ACTE II
Angers, 16 Juillet 2003, 19heurs30, arrière boutique d'une maroquinerie du centre historique:
Jean Marc: Dîtes donc, fait sombre ici, trouvez pas?
L'intrigant:Oui, mais je trouve aussi que c'est plus discret.
Jean Marc: Bon, je vous le dépose demain comme convenu, 22h00. Je le reprendrai le lendemain matin 06heures. Me l'esquintez pas surtout! Vous avez mon enveloppe?

L'annonceur: Le temps a passé. Jean Marc s'est fait serré. La veille de l'ouverture du procés, son vieux père déconfit et fou de douleur l'envoie à confesse.

Acte III
Angers, 12 mars 2005, église Ste Colombine, intérieur du confessional:
Jean Marc: Houla, fait sombre là-dedans!
Le prêtre de service: Doux Jésus, mon fils, je vous en prie, pas de ça ici tout de même!


FIN
Note de moi: Veuillez me pardonner le gros mot au début de l'acte I mais j'ai tenu à respecter scrupuleusement l'enregistrement troublant.

Aucun commentaire: