Bienvenue, curieux voyageur

Avant que vous ne commenciez à rentrer dans les arcanes de mes neurones et sauf si vous êtes blindés de verre sécurit, je pense qu'il serait souhaitable de faire un petit détour préalable par le traité établissant la constitution de ce Blog. Pour ce faire, veuillez cliquer là, oui là!

7 avr. 2005

35.Sauver les femmes?

Je suis un mystère depuis que je la connais. C'est comme si j'avais éssayé de me sauver en tentant de la sauver! Bien sûr, comme tout le monde vous le dira, le concept de sauver une femme est complexe. En général, c'est l'inverse qui se passe. Mais c'est excitant, affolant, mais aussi, je n'en avais jamais douté, possible. Je clame pourtant aujourd'hui, qu'une fois que vous vous y essayez, elles vous larguent. Parce qu'elles réalisent qu'elles valent mieux que vous. Moi, par exemple, dans la jungle colorée et criarde d'un rade nommé salon de discussion (et ça ressemblait à tout sauf à ça), j'ai rencontré une femme, intelligente, jolie, possédée mais bien par ailleurs dans son ensemble; qui m'a autorisé à la délivrer de ses secousses. On a flirté dans un box isolé. On s'est virtuellement enfourné nos langues respectives dans nos gorges respectives et peut-être même qu'ensuite on a virtuellement couché ensemble. Et l'ai-je sauvée? A quoi pensais-je en faisant ça? Avais-je toute ma raison en le faisant? Etait-ce l'excitation de sortir une femme du ruisseau pour l'entraîner aux lavabos? Pourquoi tant d'hommes le font quand ça s'avère si désastreux? A quoi ça rime? Et qu'advient-il de ces hommes lorsqu'ils réalisent qu'ils sont perdus, sont oubliés et qu'on leur a oté toute pertinence?

Aucun commentaire: